Presse Régionale Gratuite : le bon exemple bruxellois

Alors que l’appel de WE MEDIA aux pouvoirs publics à une suppression des taxes communales sur la presse régionale gratuite a notamment été entendu par le Conseil central de l’économie, qui l’a relayé, de l’inspiration peut être trouvée en région bruxelloise. En effet, dans cette région, 17 communes sur 19 ne taxent pas la presse régionale gratuite toutes-boîtes. Quelle méthode emploient-elles pour ce faire ?

 

Les communes bruxelloises, pour la plupart, utilisent des critères assez stricts pour distinguer la presse régionale gratuite des imprimés publicitaires, ce qui leur permet d’assurer une perception efficace de la taxe, sans entraver la libre circulation d’informations. En effet, dans 16 communes sur 19, une publication doit contenir au minimum 40% de texte rédactionnel afin d’être exonérée de la taxe. Ce texte rédactionnel couvre le contenu journalistique, les informations qui jouent un rôle social et d’information générale, les information telles que les cultes et activités, la propagande électorale et les petites annonces non-commerciales.

Cette manière de procéder de la part des communes bruxelloises permet à la presse régionale gratuite de continuer à jouer son rôle fondamental dans les communautés locales. En effet, cette presse permet d’informer l’ensemble de la population, crée de l’emploi local et stimule les commerces et service locaux. Son rôle dans la relance de l’économie locale sera également crucial. La presse régionale, qui vit de la publicité et de l’activité locale, a été aussi durement touchée par la crise que le commerce local lui-même. Elle ne devrait donc certainement pas être victime d’une taxe communale supplémentaire. La coopération entre la presse régionale gratuite et le secteur des événements locaux, du sport aux activités culturelles et autres, sera cruciale. La survie de la presse régionale gratuite toutes-boîtes est donc essentielle.

Pour toutes ces raisons, nous enjoignons les pouvoirs publics à prendre exemple sur les communes de la région bruxelloise pour la taxation de la presse régionale gratuite.

 

Envie de lire plus ?