COVID-19 : update mesures de soutien

La possibilité de recourir au chômage temporaire a été prolongée jusqu’à la fin du mois d’août. Le droit-passerelle pour les travailleurs indépendants a également été prolongé jusqu’au 31 août. Cette décision a été prise par le gouvernement fédéral. Les profits de 2019 pourront être comptabilisés pour compenser les pertes de 2020. Nous n’avons pas encore reçu de feu vert pour l’incitation fiscale aux dépenses publicitaires dans les médias. WE MEDIA insiste également sur l’exonération des taxes communales pour la presse gratuite non adressée.

 

Fédéral

Le Kern, composé des dix partis qui soutiennent le gouvernement fédéral, a approuvé une série de mesures qui constituent la troisième partie du plan fédéral de protection sociale et économique. Il s’agit notamment de la prolongation du chômage temporaire et du droit passerelle jusqu’au 31 août.  Entre-temps, la commission parlementaire Finances a également approuvé un projet du ministre De Croo afin de pouvoir comptabiliser les pertes de 2020 sur les profits de 2019. Grâce à ce mécanisme de report, la facture pour les impôts de 2019 sera considérablement diminuée. Les sociétés et les travailleurs indépendants peuvent récupérer tout ou partie de leurs acomptes et créer une réserve corona exonérée d’impôt.

 

Incitation fiscale

La demande des annonceurs et des médias en faveur d’incitations fiscales pour la publicité dans les médias belges est toujours d’actualité. Maintenant que d’autres secteurs ont également obtenu des mesures spécifiques, le secteur des médias peut aussi appuyer plus fortement ses demandes. Nous affinons la proposition afin de ne pas entrer en conflit avec les règles européennes sur les aides d’État.

 

Les médias, une entreprise essentielle et une charge supplémentaire

Une partie du secteur des médias qui continue à être particulièrement touchée est la presse gratuite. En plus de la perte de sa seule source de revenus provenant des publicités locales, le secteur est confronté aux taxes communales, qui constituent un impôt supplémentaire. La presse, qui est distribuée gratuitement, est taxée localement comme une sorte de taxe sur les déchets, aux côtés des folders publicitaires. Cependant, la presse gratuites contient des informations essentielles que 9 citoyens sur 10 attendent avec impatience et qui font également fonctionner l’économie locale. Le papier est également recyclable à 100% et la collecte est même rentable pour les régions. Les centaines de types d’impôts différents dans les différentes communales sont donc absolument incompréhensibles. Le secteur demande à être exempté de cette taxe, tout comme Bpost et en tant qu’entreprise essentielle.

 

Mesures de soutien à tous les niveaux

Pour avoir un aperçu des nombreuses mesures à différents niveaux, nous vous proposons une liste des endroits où vous pouvez trouver les informations les plus pertinentes.

 

Envie de lire plus ?