Il n’existe aucune démocratie fonctionnelle sans médias professionnels et sans citoyens ayant une conscience médiatique.

Nos médias professionnels et libres informent et créent du contenu avec un regard objectif et critique. Ils doivent toutefois aussi avoir la possibilité de réunir l’information, de la contrôler, d’enquêter, de mettre les faits en question, d’inspirer ou de divertir. De la qualité répondant à des codes déontologiques et ayant des valeurs éthiques comme moteur.

Les citoyens sont confrontés chaque jour à un tsunami d’ « informations » de toutes sortes de sources. Celles-ci ne sont pas toujours reconnaissables ou contrôlées. Les algorithmes de plateformes digitales internationales purement commerciales déterminent quelles « informations » nous voyons et lesquelles non. Beaucoup de plateformes digitales échappent à toute forme de règlementation, de contrôle et ne se conforment pas à des codes déontologiques.

Cela ne constitue pas seulement une menace pour notre démocratie, il s’agit également de concurrence déloyale vis-à-vis de nos éditeurs et les marques média professionnelles belges et, par extension, européennes. L’intérêt social de nos marques média professionnelles ne peut assez être souligné, promu et protégé.

WE MEDIA soutient, promeut et défend le rôle social des éditeurs professionnels et des entreprises médias qui créent du contenu de manière professionnelle et indépendante.