Coronavirus : le secteur de la presse touché, mais soutenu

Les éditeurs qui ont été touchés par le coronavirus dans le cadre de leurs activités peuvent désormais également bénéficier de mesures de soutien du gouvernement. Les possibilités d’aide au chômage technique pour cause de force majeure ou de circonstances économiques s’appliquent également à notre secteur. C’est ce qu’a décidé le gouvernement, qui vient de recevoir la confiance du parlement, aujourd’hui.

Hier, on a également appris qu’à notre demande, le secteur des médias est considéré comme un secteur essentiel et que les organes de presse restent ouverts.  

La presse, un secteur essentiel durant la crise

WE MEDIA coronavirus

Notre secteur a été considéré comme essentiel en cette période de crise et les citoyens ont besoin d’informations. Cependant, de nombreux éditeurs sont durement touchés. De nombreuses publications spécifiques n’ont plus de contenu à publier, des activités et des événements ont été supprimés, des départements entiers et des rédactions ont été temporairement fermés. Les recettes publicitaires ont également chuté de manière spectaculaire, rendant impossible le maintien de certaines activités.

Nous tenons à souligner les mesures applicables au secteur des médias en tant qu’entreprises essentielles :

– Pour les fonctions où le télétravail ne peut être exercé, les entreprises doivent prendre les mesures nécessaires pour assurer la distanciation sociale, notamment en maintenant une distance de 1,5 mètre entre chaque personne. Cette règle s’applique également aux déplacements organisés par l’employeur.

– Toutefois, si cela n’est pas possible, ces entreprises essentielles ne doivent pas fermer.

– A l’heure actuelle, il n’est toujours pas clair si ces entreprises doivent se limiter à un niveau de personnel minimum ou si un niveau de personnel normal est autorisé.

Nous recueillons autant d’informations que possible afin de fournir un retour d’information rapide aux autorités.

Ainsi, nous pouvons partager nos expériences au sein du secteur et prendre en compte les conséquences dans nos discussions avec les autorités.

 

Mesures de soutien à tous les niveaux

Le vendredi 6 mars, au fédéral, le Conseil des ministres a approuvé dix mesures de soutien aux entreprises et aux travailleurs indépendants suite à l’épidémie de Covid-19.

Certaines mesures visent à permettre aux entreprises impactées de mettre leurs salariés en chômage temporaire afin de préserver l’emploi. Celles-ci prolongent le chômage temporaire pour force majeure ou circonstances économiques jusqu’au 30 juin 2020 et font passer les allocations de chômage temporaire de 65 à 70%.

D’autres mesures prévoient des modalités d’étalement, de report, de dispense de paiement de cotisations sociales, précomptes, impôts de nature sociale et fiscale, pour les entreprises et indépendants. Enfin, une autre mesure prévoit la possibilité pour les indépendants d’obtenir un revenu de remplacement en faveur des indépendants qui ont dû cesser leur activité en raison du virus, aussi appelé droit passerelle.

Vous trouverez plus d’informations sur l’ensemble de ces mesures sur le site du SPF Economie.

Les mesures s’appliquent à toutes les interruptions ayant lieu à partir du 1er mars 2020. La loi a été adoptée ce jeudi après-midi à la Chambre des représentants et s’appliquera donc rétroactivement. La mesure peut être prolongée en cas de besoin.

Les gouvernements régionaux ont également, tour à tour, annoncé des mesures supplémentaires de soutien à leurs économies respectives. Vous trouverez plus d’informations à ces sujets aux liens ci-dessous :

Ressources importantes :

  • FEDERAL

– Numéro d’information du SPF Economie : 0800/120.33

– https://economie.fgov.be/fr/themes/entreprises/coronavirus/informations-pour-les/coronavirus-reduction-des

https://emploi.belgique.be/fr/actualites/simplification-procedure-administrative-reconnaissance-par-le-ministre-chomage

  • BRUXELLES

– Numéro d’information : 1819

– https://1819.brussels/blog/coronavirus-et-entreprises-les-faq-en-un-coup-doeil

  • WALLONIE

– Numéro d’information : 0800 14 689

https://www.wallonie.be/fr/actualites/covid-19-la-wallonie-debloque-350-millions-eu-daides

  • FLANDRE

– Numéro d’information : 0800 20 555

-https://www.vlaio.be/nl/begeleiding-advies/moeilijkhedencoronavirus/specifieke-maatregelen-mbt-het-coronavirus/coronavirus

 

Envie de lire plus ?