Bientôt un droit pour les éditeurs sur les publications digitales

Sur le plan européen, la reconnaissance officielle d’un droit pour les éditeurs a rencontré un accord de principe.

Tant la Commission européenne que le Conseil des Ministres et le Parlement européen se sont mis d’accord pour l’introduction d’un tel droit.

Cela signifie que, dans le futur, les éditeurs européens seront mieux armés afin de conclure des licences pour les utilisations de leurs publications en ligne par les grosses sociétés technologiques telles que Google et Facebook, dénommées GAFA.

Actuellement, ces sociétés technologiques gagnent énormément d’argent via les publicités sur leurs plateformes. Elles utilisent des publications de presse pour lesquelles elles n’ont pas dû débourser un centime.

“ Il s’agit d’une étape importante dans le développement de nos innovations digitales futures ”, a déclaré Xavier Bouckaert, président de WE MEDIA et CEO de Roularta Media Group.

“ Grâce à ce droit, nous serons en mesure d’être correctement rémunérés pour les utilisations de nos publications et de nos investissements sur le plan digital ”, poursuit-il.

Des votes d’approbation de la part du Conseil en pleinière et du Parlement européen dans son ensemble sont encore nécessaires. De plus, après l’adoption de la directive, la Belgique aura encore 24 mois pour transposer celle-ci en droit belge.

Le General Manager de WE MEDIA, Marc Dupain, met néanmoins en garde : “ Des procédures judiciaires suivront certainement. Il faudra en outre encore négocier avec les GAFA concernant les tarifs et les licences ”.

Il demeure néanmoins positif et plein d’espoir : “ Les leaders européens soutiennent notre presse indépendante et cela est très important ”.