Coronavirus : mise à jour des mesures de soutien

Au cours de cette semaine, les différentes autorités ont pris des mesures supplémentaires et apporté quelques précisions aux mesures existantes. Les mesures les plus importantes résident dans les garanties financières fournies par la Banque nationale et les banques en concertation avec le ministre Decroo. Un montant total de 50 milliards d’euros a été fourni à titre de garantie pour accorder aux entreprises un moratoire sur leurs remboursements financiers. Nous vous fournissons à nouveau les liens vers les informations gouvernementales.

 

Alors que plusieurs éditeurs suspendent un certain nombre de publications, notamment dans le secteur de la presse gratuite qui voit ses recettes publicitaires presque totalement interrompues en raison de la fermeture du commerce et de l’économie locale, plusieurs éditeurs ont également introduit le chômage technique pour une partie de leur personnel. Ce sont principalement les départements de vente et de marketing qui ont été en partie mis au chômage. Et cela vaut également pour les services événementiels où aucune activité ne peut être organisés. A ce sujet, le département culture, jeunesse et médias de l’administration flamande a publié une série de réponses sur les questions que les organisateurs d’évènements peuvent se poser en cas d’annulation.

WE MEDIA kiosque à journaux

Les marchands de journaux demandent également un soutien supplémentaire. Après avoir d’abord dû fermer un week-end, ils ont été autorisés à rouvrir (voir notre article précédent à ce sujet).

Premièrement, les marchands de journaux demandent une compensation pour ce week-end de fermeture. Ensuite, de nombreux commerçants s’inquiètent pour leur propre sécurité dans leur commerce. Environ 10% des marchands de journaux ont décidé de fermer leur boutique sur base volontaire. Plusieurs organisations demandent un soutien pour pouvoir réorganiser leur commerce en toute sécurité. La Loterie Nationale a, ce jeudi, annoncé une série de sept mesures afin de soutenir les marchands de journaux. Parmi celles-ci une intervention forfaitaire de 50 EUR, une commission supplémentaire sur les ventes, un report des paiements et la fourniture de matériel avec les mesures sanitaires à respecter. Vous trouverez plus d’explications ICI (en NL).

 

Les médias, un secteur essentiel dans cette crise

Pour rappel, le secteur des médias a été reconnu comme un service essentiel. Les journalistes, les photographes et les professionnels de la communication sont autorisés à poursuivre leur travail. Si les journalistes et photographes ne disposent pas de carte de presse, ils peuvent également se munir d’une déclaration de leur employeur attestant qu’ils travaillent pour un secteur essentiel, reconnu par l’Arrêté ministériel. WE MEDIA peut fournir des modèles d’attestation prêtes à compléter.

WE MEDIA demande donc à chacun de laisser les gens des médias faire leur travail correctement. Ils prennent évidemment les précautions de distanciation sociale nécessaires.

Nous tenons également à encore souligner les mesures applicables au secteur des médias en tant qu’entreprises essentielles :

– Pour les fonctions où le télétravail ne peut être exercé, les entreprises doivent prendre les mesures nécessaires pour assurer la distanciation sociale, notamment en maintenant une distance de 1,5 mètre entre chaque personne. Cette règle s’applique également aux déplacements organisés par l’employeur.

– Toutefois, si cela n’est pas possible, ces entreprises essentielles ne doivent pas fermer.

– A l’heure actuelle, il n’est toujours pas clair si ces entreprises doivent se limiter à un niveau de personnel minimum ou si un niveau de personnel normal est autorisé.

 

Mesures de soutien à tous les niveaux

Vous trouverez plus d’informations sur l’ensemble de ces mesures sur le site du SPF Economie.

Les mesures s’appliquent à toutes les interruptions ayant lieu à partir du 1er mars 2020.

Les gouvernements régionaux ont également, tour à tour, annoncé des mesures supplémentaires de soutien à leurs économies respectives. Vous trouverez plus d’informations à ces sujets aux liens ci-dessous :

  • FEDERAL

– Numéro d’information du SPF Economie : 0800/120.33

– https://economie.fgov.be/fr/themes/entreprises/coronavirus/informations-pour-les/coronavirus-reduction-des

– https://emploi.belgique.be/fr/actualites/simplification-procedure-administrative-reconnaissance-par-le-ministre-chomage

  • BRUXELLES

– Numéro d’information : 1819

– https://1819.brussels/blog/coronavirus-et-entreprises-les-faq-en-un-coup-doeil

  • WALLONIE

– Numéro d’information : 0800 14 689

https://www.wallonie.be/fr/actualites/covid-19-la-wallonie-debloque-350-millions-eu-daides

  • FLANDRE

– Numéro d’information : 0800 20 555

-https://www.vlaio.be/nl/begeleiding-advies/moeilijkhedencoronavirus/specifieke-maatregelen-mbt-het-coronavirus/coronavirus

Envie de lire plus ?