Les éditeurs de presse européens applaudissent l’adoption historique par le Parlement européen du projet de directive droit d’auteur.

« Cette réforme ne concerne pas uniquement la modernisation du droit d’auteur mais aussi la fonction fondamentale de nos démocraties. Aujourd’hui, les parlementaires européens ont prouvé qu’ils valorisaient la presse indépendante européenne en votant pour un droit pour les éditeurs. Celui-ci aidera à assurer la durabilité des médias européens et surtout leurs innovations digitales ». – Xavier Bouckaert, Président de EMMA/WE MEDIA.

Ce droit voisin pour les éditeurs va :

  • Aider à sécuriser nos médias indépendants pour la prochaine génération.
  • Aider à s’assurer que les journalistes puissent bénéficier d’une part des revenus générés par ce droit.
  • Moderniser le droit d’auteur à l’aide d’une approche proportionnée qui ne freinera pas l’innovation digitale.
  • Promouvoir l’équité dans l’écosystème digital.
  • Rendre le droit d’auteur fonctionnel sur le web pour les éditeurs d’informations et leurs lecteurs.
  • Permettre aux consommateurs de continuer à partager des liens, créer des ‘memes’ et utiliser Wikipedia.
  • Soutenir les vrais éditeurs, pas les fake news, et les aider.
  • Aider les éditeurs à remplir leur rôle dans une société démocratique.
  • Encourager l’innovation et les éditeurs PME.

 

Prochaines étapes :

Le Parlement européen a octroyé au rapporteur un mandat pour commencer à négocier avec la Commission européenne et le Conseil européen. Les éditeurs de presse encouragent les institutions européennes à adopter le texte final avant la fin de cette législature.