Presse régionale gratuite : augmentation des taxes

Comme si la presse gratuite n’avait pas été suffisamment touchée par la crise, sa distribution en Wallonie risque d’être encore plus durement taxée. En effet, le Gouvernement wallon a adopté sa nouvelle circulaire budgétaire des pouvoirs locaux, portant sur l’exercice 2021. Celle-ci prévoit une augmentation de 43% du seuil maximal auquel les communes peuvent taxer la presse régionale gratuite.

Comme chaque année, le Gouvernement wallon a adopté la circulaire relative à l’élaboration des budgets des communes de la région wallonne, présentée par le cabinet Dermagne.

 

Cette circulaire sert notamment de guideline aux communes dans la taxation de la presse régionale gratuite, en prévoyant notamment un taux maximal par exemplaire auquel la région recommande de taxer la presse toutes-boites. Notre surprise fut grande en découvrant une augmentation de ce taux maximal. En effet, alors qu’en 2020, il était de 0,007 euro par exemplaire distribué, il sera de 0,010 euro par exemplaire en 2021, soit une augmentation de près de 43%.

 

Si les communes décident d’appliquer cette augmentation, cela sonner certainement le glas de nombreux titres de presse gratuite. Cette augmentation du taux maximal recommandé arrive en effet après une période très sombre pour les éditeurs. Ceux-ci dépendent de la publicité locale. Durant le confinement, la fermeture des commerces et l’absence de revenus publicitaires a contraint l’ensemble des éditeurs de presse régionale gratuite de stopper la parution de leurs publications, entrainant des pertes énormes. Là où on aurait pu s’attendre à un coup de pouce de la région pour permettre à cette presse, extrêmement importante pour le citoyen, de se relancer, c’est l’effet inverse qui est constaté. C’est d’autant plus malheureux que ni WE MEDIA ni les éditeurs n’ont été consultés préalablement à cette décision.

Pourtant, la presse régionale gratuite est particulièrement importante pour les citoyens, le commerce local ainsi que pour le gouvernement. Des enquêtes récentes démontrent que 90% de la population lit ce média, qui contient des informations locales, et qu’il est important de stimuler le commerce local, en particulier le commerce de détail.