Le coronavirus et les médias

Un sujet qui domine le monde. Les éditeurs et les entreprises de médias belges font tout ce qui est en leur pouvoir, en solidarité avec l’ensemble de la population, pour lutter contre la propagation du coronavirus. La diffusion continue de toutes les informations à ce sujet sur toutes les plateformes possibles et sous forme imprimée est donc essentielle. Les éditeurs belges insistent pour que tous les points de vente de la presse dans notre pays demeurent ouverts, même en cas de lockdown total. Après tout, une grande partie de la population ne lit pas toutes les informations utiles sous forme numérique.  

 

D’heure en heure, les rédacteurs diffusent des informations essentielles sur la situation médicale, les décisions politiques, les conséquences pratiques sur le terrain, l’impact dans les hôpitaux, auprès des citoyens, des entreprises et des associations. Les médias traditionnels ne se contentent pas de diffuser des informations, ils sensibilisent également la population. Ils appellent les citoyens à être prudents et attentifs et donnent le bon exemple dans de nombreuses campagnes d’image. Ils encouragent également les prestataires de soins de santé et tous les citoyens qui prennent l’initiative et donnent le bon exemple.  C’est pourquoi il est essentiel que toutes ces informations atteignent toutes les couches de la population. Les éditeurs belges insistent donc pour que tous les points de vente de presse de notre pays restent ouverts, même en cas de lockdown total. Après tout, une grande partie de la population ne lit pas toutes les informations utiles sous forme numérique.

Dans sa décision de fermeture, le gouvernement français a déterminé que les points de vente de la presse écrite constituent un acteur indispensable de la fourniture d’informations et doivent donc rester ouverts en cette période de crise. La presse écrite reste le canal le plus approprié pour qu’une grande partie de la population puisse lire mais aussi comprendre toutes les informations au sujet du virus.

Envie de lire plus ?